Chats errants. La Ville signe une convention avec Chats sans toi

teleg

La Ville de Quimperlé vient de signer une convention avec l’association Chats sans toi pour la prise en charge des chats errants dans la commune.

Grâce aux soins prodigués par les bénévoles de Chats sans toi, une soixantaine de chats errants ont été adoptés en 2018. L’association, créée en 2014, s’occupe des chats errants à Quimperlé. « Nous en nourrissons entre 40 et 50 par jours sur les différents sites », souligne Brigitte Alainmat-Kerhervé, présidente de l’association. Des chats qui sont pris en charge, euthanasiés ou soignés, vaccinées, stérilisés (afin de maîtriser la prolifération) et, pour les plus sociables, proposés à l’adoption. Les autres sont laissés en liberté comme « chat libre ». L’association qui fonctionne grâce au soutien de 110 adhérents, d’une vingtaine de bénévoles et de six familles d’accueil vient de se voir attribuer par conventionnement la gestion des chats errants.

Appel à l’intercommunalité

Cette convention, « c’est une aide financière », explique Éric Alagon, adjoint au maire. C’est aussi dans les prochaines semaines, la mise à disposition d’un local dans lequel les chats recueillis pourront passer leur convalescence. Ce conventionnement, l’association le réclamait « depuis 2015 », souligne la présidente. Elle se félicite de cette signature. « C’est une bonne nouvelle pour nous permettre de poursuivre notre action ».

Chats sans toi espère désormais que l’exemple quimperlois va être suivi par « les autres communes du territoire » et considère même que « c’est un exemple pour l’intercommunalité qui doit se saisir de ce problème ». Elle appelle d’ailleurs le président de Quimperlé communauté à prendre langue avec eux afin « d’établir en commun une politique globale de défense de nos amis à quatre pattes ».


Imprimer