Comment apprivoiser un chat sauvage ou errant

Un chat sauvage est un chat qui est né dans la nature et n'a pas de contact direct avec les humains. Des chats qui ont d'abord été des animaux de compagnie et qui ont ensuite été abandonnés sont dits « errants » et non pas sauvages. Les chats sauvages se caractérisent par un comportement craintif : ils s'enfuient quand on les approche et attaquent quand ils sont acculés. Avec le temps, les chats sauvages peuvent être domestiqués et gardés en tant qu'animaux de compagnie, mais certains d'entre eux continueront à présenter un comportement craintif tout le long de leur vie. En général, plus le chat sauvage est jeune et plus il sera aisé de le socialiser, bien que le vécu ou le tempérament du chat puisse aussi entrer en ligne de compte et compromettre sa domestication.

Soyez toujours prudent(e). Les chats sauvages vont attaquer et fuir quand on veut s'en occuper. Vous devez donc soit les socialiser avant de tenter de les gérer, soit de les attraper à l'aide d'un piège. Prenez toujours garde aux maladies véhiculées par un animal sauvage et sachez que ces dernières peuvent être transmises à vos animaux de compagnie.

Étapes :

1: Les chats peuvent se montrer craintifs pour des tas de raisons, qu'ils soient sauvages ou non. Il est impossible de connaître les antécédents d'un chat. Tout chat effrayé devrait être approché de la même façon ; mais cela prendra plus ou moins de temps et de patience à les apprivoiser suivant leur vécu et leur tempérament.

  • Les chats sauvages qui ont perdu leur foyer (un chat errant, par exemple) peuvent redevenir craintifs. Ces chats sont souvent plus faciles à apprivoiser que les chats sauvages de naissance, mais devraient être approchés plus ou moins de la même façon.
  • Des chats authentiquement sauvages n'ont pas eu de contact direct avec les humains. Il est important de ne donner à ces chats aucune raison d'avoir peur. S'ils finissent par avoir des expériences positives avec vous, ils peuvent être parfaitement domestiqués, mais si vous les effrayez ou essayez de les capturer, vous risquez de les traumatiser.
  • Les chats les plus difficiles sont ceux qui ont vécu une expérience négative avec les humains, qu'ils soient sauvages ou non. Ce vécu peut aller d'une maltraitance caractérisée à quelque chose d'aussi innocent que d'avoir été poursuivi par des enfants, suivant le degré de socialisation du chat. Ces chats peuvent être sauvages ou non, mais ils devraient être traités de la même façon. Si un chat a été traumatisé, il ne se laissera jamais porter ni même caresser, mais on peut tout de même les garder en temps qu'animaux de compagnie et pourraient s'assagir avec les années.
  • Les chatons et jeunes chats sont bien plus faciles à apprivoiser, indépendamment de leur vécu antérieur avec des humains. Il vaut habituellement mieux attendre que le chaton ait au moins huit semaines avant de l'adopter, sauf en cas de circonstances atténuantes, comme la perte de la maman chat. Des chatons non sevrés auront besoin de biberons et de soins spéciaux ainsi qu'une socialisation renforcée.

2 : La confiance est le secret d'un apprivoisement réussi de chat craintif.

  • Ne cherchez pas à poursuivre, acculer ou attraper un chat craintif. Cela va non seulement finir par des morsures et des griffures de chat, mais cela va aussi compromettre sérieusement tout effort pour amadouer le chat.
  • Il faut un certain temps pour apprivoiser un chat sauvage. Un chaton de seulement cinq semaines a été apprivoisé en deux jours, rien qu'en s'occupant de lui pendant deux heures le matin et le soir. Mais cela peut prendre des semaines pour parvenir à caresser un chat de plus d'un an, voire pour l'apprivoiser.
  • Ne bousculez pas les choses. Si vous essayez de caresser ou de porter après deux semaines le chat que vous voulez garder, il vous faudra recommencer à zéro, car cela signifie que les semaines passées à apprivoiser le chat sauvage l'ont été en vain.

3  : Socialisez un chat sauvage à l'extérieur.

IMG_1169

  • Quand vous apercevez le chat, miaulez dans sa direction. Cela peut sembler stupide, mais c'est un signe de concorde. Le fait de vous asseoir va aussi montrer que vous ne voulez aucun mal au chat.
  • Ne vous précipitez pas à la rencontre du chat. Cette approche sera interprétée par le chat comme une agression. Restez à une certaine distance et laissez le chat choisir son périmètre de sécurité. Il raccourcira avec le temps.
  • Attirez l'attention du chat après lui avoir parlé (ou miaulé…). Déposez la nourriture devant la cage et reculez doucement de quelques pas ; assurez-vous d'être assis(e), car vous constituez une menace pour le chat si vous êtes debout et le surplombez.
  • Quand le chat s'est habitué à vous voir comme étant une source de nourriture et si vous le voyez régulièrement, essayez de vous éloigner et de vous asseoir à une bonne distance de la nourriture. Si le chat vous fait confiance, il pourrait manger devant vous.
  • À la longue, la distance de sécurité du chat va s'amenuiser. Essayez de vous asseoir chaque fois un peu plus près de la nourriture et laissez-le s'approcher et non pas l'inverse.
  • Le chat finira par se sentir à l'aise et manger tandis que vous êtes assis(e) juste à côté de la gamelle. Avant d'oser tout contact physique avec lui, laissez-le vous sentir. Vous pouvez lui présenter un doigt et le laisser le renifler ou lui tendre un bonnet, un gant, une chaussette ou tout objet qui contient votre odeur. Vous pouvez aussi vous servir d'un bâton, ce que la plupart des gens préfèrent utiliser et y frotter vos mains pour en imprégner votre odeur. Après l'avoir fait pendant quelques jours, essayez de nourrir le chat et utilisez par la même occasion le bâton pour lui caresser la tête à travers la cage. En général, ça marche au bout de quelques jours ! !
  • Vous saurez à travers le langage de son corps s'il apprécie d'être caressé. Donnez-lui une petite caresse s'il ne recule pas. Le moment idéal pour le faire est pendant qu'il mange. Bougez tout doucement et progressivement. S'il cesse de manger et s'éloigne, laissez tomber la caresse et réessayez un autre jour.
  • Une fois que le chat est à l'aise avec les caresses, il est prêt à être introduit à l'intérieur. Tentez-le avec de la nourriture et laissez-le venir de lui-même.
  • Certains chats, surtout ceux qui ont été traumatisés, peuvent ne jamais aller au-delà de la première étape. Ces chats pourraient ne jamais être domestiqués et vous pourriez souhaiter pour eux une relation plus distante. Si vous ramenez chez vous un chat de ce genre, donnez-lui le plus d'espace possible. Ces chats pourraient s'amadouer avec le temps ou trouver des endroits sûrs de la maison où ils apprécient les échanges, à moins qu'ils n'acceptent jamais aucun contact physique.

4 : Capturez le chat et apprivoisez-le à l'intérieur (pas conseillé).

  • S'il y a à l'extérieur un problème de sécurité particulier, vous pourriez le capturer et l'apprivoiser à l'intérieur. C'est extrêmement stressant et source d'angoisse pour un chat et les résultats pourraient ne pas être aussi bons.
  • Ne cherchez pas à capturer un chat craintif en le poursuivant, en l'acculant ou en le saisissant. C'est dangereux et cela va apeurer le chat. Vous risquez probablement d'être griffé(e) ou même mordu(e) si vous vous saisissez d'un chat ou le coincez dans une voie sans issue.
  • Utilisez un piège humain. On peut les acheter en ligne et peut parfois se louer auprès d'un refuge pour animaux. Mettez dans le piège de la nourriture très aromatique, comme du thon en boîte. Le chat va s'y engager et la cage va se refermer sur lui.
  • Posez une serviette ou une couverture sur la cage. Attendez environ un quart d'heure pour laisser au chat le temps de se calmer. Cela apaisera le chat pendant que vous l'emportez.
  • Créez un espace sécurisé pour le chat. Cet espace devrait être idéalement assez ouvert pour que le chat puisse s'enfuir. Une salle de bains n'est donc pas l'endroit idéal. Cet espace devrait être assez calme et fréquenté seulement par la personne qui cherche à apprivoiser le chat.
  • Il vaut mieux donner au chat suffisamment de place que des endroits pour se cacher. Si votre chat se cache, il est important que vous ne vous en approchiez pas. Quand les chats se cachent, ils sont acculés et vulnérables et n'ont pas envie d'être trouvés. Faites comme s'il était invisible quand il se cache et laissez-le sortir de sa cachette quand il est plus à l'aise.
  • Apprivoisez votre chat d'une manière sensiblement similaire à ce que vous feriez pour un chat d'extérieur. Apportez chaque fois de la nourriture et asseyez-vous ou couchez-vous par terre pendant qu'il mange, jusqu'à ce que le chat soit à l'aise en votre présence.

5 : Intégrez votre chat à votre intérieur :

  • Faites stériliser/castrer et vacciner le chat le plus tôt possible. Si vous avez déjà des chats, vous devriez le faire avant de le ramener chez vous et devriez aussi le faire vermifuger et tester contre la leucose féline.IMG 5841
  • Votre chat pourrait ne pas se servir d'emblée de la litière. S'il se rend ailleurs, ne montrez pas de colère, emportez simplement le bac à litière là où il s'est rendu. S'il en a besoin, déposez-le dans la litière. Les chats aiment surtout les recoins et une situation près d'une porte et ce sont de bons endroits pour y déposer le bac à litière. Vous pourriez aussi avoir besoin de plusieurs bacs à litières.
  • Si votre chat reste sur ses gardes, vous pourriez lui donner une pièce rien que pour lui, où il peut rester la plus grande partie de la journée. Entrez-y pour le nourrir à heures fixes et restez avec lui quand il mange. Approchez-vous de lui au fur et à mesure jusqu'à ce qu'il se laisse caresser.
  • Les chats sauvages aiment se cacher, mais cela les met souvent en situation d'être acculés, ce qui augmente leurs réactions de défense. Il vaut mieux ne pas donner à un chat des endroits où se cacher, et ce dès le départ. L'endroit idéal pour la domestication devrait être un espace ouvert sur plusieurs chambres pour fuir, de telle sorte que votre chat ne soit jamais coincé quelque part et ait la possibilité de fuir si la situation le dépasse.
  • Le jeu est très important pour socialiser un chat. Des jouets suspendus, des rayons laser et autres jouets interactifs sont ce qu'il y a de mieux et permettront à votre chat de créer un lien avec vous. Certains chats sauvages sont assez rapidement d'accord pour jouer, tandis que d'autres mettent plus de temps, même s'ils sont devenus assez faciles à gérer.
  • Quand vous pensez que votre chat est prêt, essayez de le prendre dans vos bras. Le bon moyen de le tenir est de mettre une main sur son derrière et sous la queue et l'autre derrière les pattes avant pour le soulever au niveau de votre poitrine comme pour encourager le rot d'un bébé. Allez-y doucement. Si votre chat n'est pas prêt à être tenu, il s'éloignera avant que vous puissiez le prendre. Un bon nombre d'anciens chats sauvages ne s'est jamais laissé porter.

Conseils

  • Le cœur de votre chat passe par son estomac. Les chats font le lien entre la nourriture et l'affection ; dans la vie sauvage, un chat peut apporter une proie tuée pour la partager avec un autre chat en tant que témoignage d'affection. Avec le temps, votre chat pourrait vous rapporter ce type de « présents ! » Une fois qu'un chat a compris que vous êtes une source de nourriture et qu'il peut manger devant vous, il commencera à s'attacher à vous.
  • N'embêtez pas un chat. Donnez-lui de l'attention, mais ne l'embêtez pas.
  • Des chats très craintifs vont souvent se lier à seulement une ou deux personnes et rester craintifs avec les autres en fuyant et en se cachant.
  • Tâchez de ne pas regarder un chat dans les yeux avant qu'il ne soit parfaitement à l'aise avec vous. Pour un chat, l'échange des regards et l'observation sont des agressions et le rendra nerveux vis-à-vis de vous et de la situation. Quand vous êtes assis(e) à côté de lui, lisez un livre ou faites quelque chose de silencieux, mais ne le regardez pas. Si vous le faites, tâchez de porter votre regard sur son arrière-train et évitez autant que possible de croiser son regard. De même, fermer ou cligner des yeux est un signe de confiance pour un chat et lui fait comprendre que vous ne l'agressez pas.
  • Il est toujours utile de parler à un animal – sauvage ou non - sur un ton au débit lent, d'une voix calme et apaisante, comme vous le feriez avec un bébé. Cela accélérera le processus d'apprivoisement.
  • Les chats vous préviennent toujours avant d'attaquer, si vous vous approchez lentement. Si vous avancez votre main pour permettre au chat de la renifler et s'il crache, reculez et retirez votre main. Le chat n'est pas prêt à être caressé.
  • Parlez calmement et ne cherchez jamais à l'atteindre avec des doigts écartés.
  • Pour des chatons ou des chats errants, vous pouvez d'abord essayer de les nourrir de votre main, puis, le lendemain, les conduire à vos genoux pour les faire manger. Puis commencez à entrer en relation avec une caresse furtive ou un petit grattement derrière les oreilles.
  • N'essayez pas de relâcher un chat sauvage. Ce n'est pas une bonne idée de le lâcher à un endroit autre que celui où vous l'avez trouvé. D'autres chats défendront leur territoire et si le chat ne les connaît pas, il sera pourchassé pour atterrir à un endroit où il pourrait mourir de faim. De plus, c'est illégal.
  • Ne mettez pas de chats dans un panier, car s'ils sont un peu mauvais ou s'ils font leurs dents, ils pourraient mordre le panier et s'étrangler en avalant de minuscules particules d'osier.
  • Faites un effort supplémentaire pour apprivoiser des chats et chatons à poils longs. Leurs poils nécessitent des soins humains pour être entretenus. Sans brossages réguliers, la fourrure peut faire des paquets, devenir douloureuse et tirer sur la peau, ce qui peut conduire à des infections.
  • Un chaton tout spécialement timide peut continuer à vous éviter. Ce chaton peut influencer les autres à rester sauvages. La meilleure chose à faire quand le chaton est assez grand est de l'isoler un certain temps de telle sorte qu'il doive rechercher la compagnie des humains. Le chaton le plus anxieux est aussi le plus intelligent et peut devenir le meilleur des chats.
  • Les griffes des chats peuvent être très dangereuses. Faites très attention quand vous gérez un chat sauvage. Ne cherchez pas à vous occuper d'un chat sauvage particulièrement agressif sauf si vous êtes un(e) spécialiste en matière de félins.
  • Porter des gants peut vous aider à protéger vos mains, mais il n'est pas bon de vous servir de gants avec un chat qui n'a pas envie que l'on s'en occupe. Cela va effrayer le chat et ralentir le processus de domestication.
  • Couchez-vous au sol pour tenter de détendre le chat. Vous aurez l'air bien moins effrayant.
  • Les chats sauvages adultes peuvent être apprivoisés en vous servant des mêmes méthodes que pour les chatons, mais la manoeuvre peut durer des mois ou même des années, surtout si le chat a vécu une mauvaise expérience avec des humains. Certains chats craintifs ne se laisseront sans doute jamais tenir ni caresser plus de quelques instants.
  • Quand vous portez un chat et ne savez pas au juste comment il va réagir, tenez-le loin de votre visage.
  • Ce faisant, il ne pourra pas vous griffer ni vous mordre.
  • Portez toujours des gants épais quand vous vous occupez de chats sauvages.

Cet article se trouve sur : http://fr.wikihow.com/apprivoiser-un-chat-sauvage-ou-errant

Les photos sont de nos bénévoles et sont là pour illustrer le texte.


Imprimer